Interview

Réparer Demain : Productivité et ergonomie dans l'atelier

Découvrez la deuxième thématique de notre saga "Réparer Demain": la productivité et de l'ergonomie dans l'atelier. Réduire la sinistralité et améliorer la productivité des ateliers sont deux enjeux clés pour les chefs d’entreprises. L’offre des exposants rassemblés à  EQUIP AUTO 2017 répondra aux attentes des décideurs soucieux de pérenniser et développer leurs affaires. 

Technologies, digitalisation, ... quels outils pour améliorer la productivité dans les ateliers ?

Réponses dans les interviews d'exposants et de réparateurs concernés par cette problématique.

FACOM

Pascal Couralet, Responsable Communication France de FACOM

De quelle manière le digital vient-il améliorer l’ergonomie de l’outillage à main ?

"Justement, il l’améliore avec les solutions dont je viens de vous parler. Mais aussi dans le serrage contrôlé (dynamométrie). Nous nous servons ainsi du digital pour définir un couple de serrage spécifique en fonction des manipulations de l’opérateur. Cela permet de s’assurer que le couple a été bien choisi, que le serrage a été bien réalisé, qu’il n’y a pas d’erreurs de manipulations."

Découvrez l'interview complète de FACOM


ACTIA

David Vayssié, Directeur du Département Aftermarket d'Actia

Quelles technologies mettez-vous au point afin de faciliter le travail des professionnels ?

"Nous investissons sur l’ergonomie et le digital. Pour vous citer un exemple concret, nous avons repensé notre outil Multi-Diag 360, pour qu’il soit un outil de réparation au-delà de sa fonction première, le diagnostic. De fait, à travers un portail Internet et à partir du code défaut, nos clients réparateurs ont aujourd’hui accès à des cas pratiques, des méthodes guidées, des catalogues de pièces de rechange… Les nouvelles technologies permettent une interactivité et une intuitivité sur les équipements qui gagnent en efficacité."

Découvrez l'interview complète d'Actia


Pascal Ritterbeck, Garagiste

L’ergonomie a-t-elle été un aspect important dans votre installation ?

"Bien sûr, parce que nous sommes passés de 200 à 900 m², dont 650 m² rien que pour les ateliers mécaniques et carrosserie, Il fallait donc avoir une vraie stratégie."

Quel était précisément le but recherché en termes d’ergonomie ?

"L’objectif principal était d’éviter le plus possible les déplacements pour éviter les chocs entre les véhicules, et de favoriser l’interaction des différents postes de travail. Il fallait également éviter la gêne entre les salariés."

Découvrez l'interview complète de Pascal Ritterbeck


OMIA

Philippe Joret, Directeur Division Automobile France et International d'OMIA

Quelles technologies mettez-vous au point afin de faciliter le travail des carrossiers-peintres ?

"Au-delà du développement de produits innovants, notre devoir est aussi d’être des apporteurs de solutions et d’avoir une approche personnalisée pour chaque profil de réparateurs. Une distribution ergonomique des postes de travail, qui respecte le circuit logique de réparation, constitue un gisement potentiel de productivité pour le chef d’entreprise et génère une optimisation des conditions de travail pour les opérateurs de l’atelier.

Côté équipement, notre nouvelle génération de cabine de peinture Luxia 700 intègre les dernières innovations technologiques de « conception Omia » : traitement acoustique plus efficace, meilleure régulation des flux d’air, calculs automatisés des coûts de fonctionnement, réduction des consommations d’énergie..."


Découvrez l'interview complète d'OMIA


FOG AUTOMOTIVE

Nicolas Mignardot, Responsable Marketing de Fog Automotive

Les professionnels sont-ils sensibles au matériel qui leur apportent productivité et ergonomie dans leurs ateliers ou sont-ils davantage attachés au prix ?

"Malheureusement, ils sont encore très sensibles au prix. Ils ont du mal à visualiser, dans les faits, ce qu’un équipement plus cher peut leur apporter en plus, car pour eux, la balance entre le prix et la fonctionnalité n’est pas justifiable ! Finalement, ils raisonnent très souvent à court terme."

D’après-vous, quel sera le visage de l’équipement de garage du futur ?

"Le garage sera sans doute très connecté avec une véritable interconnexion entre les différents matériels, même si pour le moment, les professionnels n’y sont pas prêts. J’espère également que le marché nous obligera moins à faire du marketing à outrance en enlevant des caractéristiques techniques à nos produits pour pouvoir nous aligner, au niveau prix, avec nos concurrents."

Découvrez l'interview complète de Fog Automotive