Santi Fenoll, Directeur marketing France de Facom

Quelles grandes nouveautés présentez-vous sur le salon ?

Nous avons deux produits phares. D’abord notre système de rangement modulaire et itinérant « Tough System », qui permet de ranger les outils dans le garage, mais aussi dans un camion. C’est un système homologué qui a passé avec succès toutes les épreuves de crash-test, et qui est plus économique qu’un aménagement classique de véhicule. Ensuite, notre servante en édition spéciale Jet Black. Cette servante intègre notre système modulaire, mais aussi une radio qui peut être activée via un smartphone ! En faisant une étude de marché, nous avons constaté que 80 % des garagistes écoutent de la musique en travaillant… Nous sommes donc les premiers à apporter ainsi la musique dans les ateliers !

Qu’attendez-vous de votre participation à EQUIP AUTO ?

Facom est une marque emblématique et nous souhaitons maintenir notre niveau de notoriété. Aujourd’hui 98 % des garagistes connaissent notre marque et nous nous devons d’être présents sur EQUIP AUTO. Nous présentons également une cinquantaine de nouveaux produits qui sont tous sur notre catalogue, distribué sur EQUIP AUTO. Enfin notre dernier objectif c’est aussi de faire le kick-off des 100 ans de Facom l’année prochaine. C’est une répétition de l’une des plus grandes campagnes marketing jamais réalisées par la marque…Notamment grâce aux réseaux sociaux sur lesquels nous sommes très actifs. En moins de 18 mois, nous avons rassemblé ainsi une communauté de plus de 200 000 personnes sur Facebook et YouTube.

Vous digitalisez beaucoup votre parole, mais de quelles manières aidez-vous également les réparateurs à anticiper l’avenir ?

Sur le salon, nous organisons une conférence, sur le stand d’Autodistribution, sur la façon dont Facom envisage le garage du futur. Par exemple, avec la voiture électrique, il y aura moins d’outils, quel sera alors notre rôle dans les ateliers ? Demain, les outils de diagnostic pourront anticiper les réparations, les stocks, indiquer le bon outil ou bon moment, émettre des devis très précis pour les consommateurs…Mais tout ne se fera pas en un jour. Aujourd’hui, 40 % des garages ne sont pas connectés, il va donc falloir gérer toute cette digitalisation par petites touches.

En partenariat avec: