Rendez-vous en 2019

Bientôt, le salon EQUIP AUTO 2017 fermera ses portes. Un salon totalement réinventé, délocalisé qui avait pour ambition de faire bouger les lignes. Le pari est globalement réussi.

Durant 5 jours, il suffisait d’arpenter les allées de la Porte de Versailles pour étendre, avec régularité : « C’est vraiment un beau salon ! ». Certes, lorsqu’en juin 2016, la FIEV, la FFC et Comexposium annonçaient leur volonté de délocaliser EQUIP AUTO au cœur de Paris, la nouvelle forcément, était très bien accueillie. Restait à ce que cela suffise à convaincre ceux qui avaient déserté le salon les années précédentes. La présence de BoschValeoDelphiPPG and the Alliance Automotive Group durant cette édition 2017 atteste, manifestement, que cette décision était la bonne. Mieux structuré, évitant l’éternelle dichotomie pièce/matériel pour préférer les mélanger… EQUIP AUTO 2017 s’est, dans les faits, totalement réinventé.

S’il est encore un peu tôt pour donner de véritables chiffres, Mario Fiems, Directeur du Pôle Transport et Logistique chez Comexposium estime d’ores et déjà que le visitorat devrait être au niveau de 2015, voire légèrement au-dessus. Pour rappel, l’organisation visait quelque 100 000 visiteurs cette année. Seule certitude, le portrait des visiteurs a légèrement changé. Côté international, l’Allemagne intègre le Top 5 du visitorat étranger (avec l’Italie, l’Algérie, la Belgique et l’Espagne). « L'évolution du salon intéresse visiblement l’Allemagne. Au point d’ailleurs que le Ministre Délégué à l'économie de l'Ambassade d’Allemagne en France est venu visiter le salon pendant 3 heures…ce qui n’était pas arrivé depuis très longtemps », explique Mario Fiems. Côté Français, les visiteurs d’Ile-de-France, bien qu’en majorité, se partagent désormais le salon avec des professionnels plus nombreux venus des Hauts-de-France, de Normandie, de Rhône-Alpes et de Nouvelle-Aquitaine. « C’est un constat encourageant sur la capacité du salon à répondre aux demandes des réparateurs et de se poser en rendez-vous national de la filière ». Enfin, la satisfaction des exposants, est en augmentation : « Les commentaires à chaud sont positifs, estime Mario Fiems. Les exposants se sont mis dans une posture différente. Ils sont plus ouverts, plus détendus, ont fait en sorte d’animer leurs stands, de motiver leurs clients et adhérents ».

Un pré-bilan globalement positif donc, mais sur lequel la FIEV, la FFC et Comexposium n’entendent pas totalement se reposer. « Nous sommes encore aujourd’hui dans une stratégie de reconquête. Nous avons sans doute marqué un point avec EQUIP AUTO cette année, mais nous devons désormais transformer l’essai ». Rendez-vous est donc donné en octobre 2019, Porte de Versailles…

En partenariat avec: