Gérard POLO, Président de la FNAA

« Il est important de mettre l’accent sur le véhicule connecté et la mobilité en général, car ce n’est pas qu’une tendance dans l’air du temps, cela va devenir bientôt une réalité »

Quelles actions percutantes allez-vous mettre en place sur cette édition 2017 d’EQUIP AUTO ?

Depuis quelques années, notre point fort consiste en l’opération « Gagnez un garage ». Cette année, ce concours sera organisé en partenariat avec EQUIP AUTO. C’est en effet notre opération phare et elle fonctionne très bien. Et pour cause, celui qui remporte le concours se voit attribuer 40 000 à 50 000 euros de matériel de garage ! Cette opération nous permet aussi de mettre en avant nos partenariats avec les équipementiers et les acteurs de la filière de l’après-vente automobile.

Quels seront vos principaux axes de communication sur le salon ?

Nous allons organiser, en priorité, une conférence de presse grand public. La FNAA y présentera son nouveau plan d’actions en faveur de l’artisanat automobile ainsi que de la mobilité, que nous avions annoncé lors de notre congrès de Reims. De ce plan d’action est issu notre Livre Blanc 2017 paru en avril dernier, plaidoyer pour une mobilité pour tous avec plus de 50 propositions. Il est aussi prévu une table ronde sur la thématique du véhicule connecté, organisée en présence d’équipementiers et de consommateurs. Il nous semble important de mettre l’accent sur ce sujet, et sur la mobilité en général, car ce n’est pas qu’une tendance dans l’air du temps, cela va devenir bientôt une réalité, surtout avec la mise en place, l’année prochaine, de l’E-Call.

Que vous évoque le déménagement du salon dans le parc des expositions de la Porte de Versailles ?

Pour nous c’est une excellente chose ! Cela va faciliter beaucoup l’accessibilité des réparateurs au salon. Réparateurs pour lesquels le parc des expositions de Villepinte était le bout du monde. Il est donc possible que les visiteurs viennent plus nombreux. La preuve que l’ensemble de la filière est sensible à ce retour en terres parisiennes : les équipementiers qui ne venaient plus sur EQUIP AUTO ont annoncé qu’ils seraient présents cette année. Enfin, après la fermeture des portes du salon, il sera également beaucoup plus facile d’organiser des sorties dans Paris, et cela incitera peut-être les visiteurs à venir deux jours complets… A nous de faire en sorte de mobiliser le plus de monde possible.

Vous êtes-vous fixé des objectifs sur le salon ?

Nous attendons surtout que cette édition 2017 d’EQUIP AUTO sonne comme un renouveau et soit, au final, une véritable réussite. Nous espérons un vrai retour des réparateurs et que le salon soit synonyme, pour eux, d’attractivité. En d’autres termes, nous souhaitons avant toute chose qu’EQUIP AUTO redevienne le salon de l’après-vente automobile et des services pour la mobilité.

Enfin, si nous devions afficher un objectif, je dirais qu’il s’agit d’un objectif de fréquentation. En effet, plus il y aura de réparateurs et plus il y aura d’adhérents et plus cela sera bénéfique pour la FNAA… 

En partenariat avec :