Texa : des produits et des hommes

Absent du salon depuis 2011, Texa revient cette année avec une montagne d’actualités. Au-delà de son crédo historique du diagnostic, l’équipementier arrive aujourd’hui avec des produits totalement nouveaux et une équipe renforcée. Le point avec Francis Pegues, directeur de la filiale française. 

Pour quelles raisons avez-vous décidé de revenir sur EQUIP AUTO cette année ?

Le succès qu’a connu EQUIP AUTO en 2017, le fait qu’il ait désormais lieu Porte de Versailles, nous a décidé à participer de nouveau. D’autant que nous avons beaucoup de nouveautés à présenter et que nous sommes dans une vraie dynamique de prise de parts de marché. Et puis Texa France a recruté beaucoup ces derniers temps, comme un responsable grands comptes OES, un chef de secteur, etc., et ces nouvelles recrues ne se connaissent pas toujours. Or, je pense qu’un salon tel que celui-ci permet de pousser la cohésion d’équipe, bien plus qu’un séminaire ou un team building !

 

Qu’attendez-vous de cette nouvelle participation au salon ?

A titre personnel, en tant que dirigeant de filiale, cela va me permettre de rencontrer beaucoup de clients en un seul lieu, de voir les équipes de mes clients au complet et de pouvoir échanger avec chacun. Pour Texa, participer à EQUIP AUTO, c’est aussi l’occasion de présenter toutes nos nouveautés à nos clients, prospects, mais aussi aux journalistes. Et aux visiteurs de notre stand, de pouvoir rencontrer également nos techniciens et ceux qui conçoivent nos produits. Mieux que de simplement parler, le salon est également l’occasion de montrer ce que nous fabriquons. Enfin, j’attends, bien sûr, de prendre beaucoup de contacts, notamment dans le cadre de l’ADAS…

 

Quelle sera votre actualité ?

Texa France a doublé son chiffre d’affaires en à peine 3 ans. Encore une fois, nous sommes dans une véritable dynamique de développement, ce qui nous amène à présenter cette année une gamme de produits complémentaires à notre cœur de métier historique qu’est le diagnostic. De fait, nous allons présenter nos nouveaux systèmes ADAS, en partenariat avec Ravaglioli, notre réglophare eLight, doté d’un système de diagnostic électronique intégré, ou encore le Laser Examiner qui permet de mesurer l’usure des disques de frein et de la bande de roulement des pneumatiques. Ce sont des produits complètement nouveaux pour Texa, qui sont liés au diagnostic mais qui peuvent fonctionner seuls.

 

Et votre coup de cœur ?

Nous poussons beaucoup notre Laser Examiner, mais notre locomotive, celle qui nous positionne comme un vrai spécialiste reconnu, ce sont clairement nos nouveaux système ADAS. C’est ce qui nous fait progresser et avancer à pas de géant dans le diagnostic de manière générale. Ainsi, nous parlons à une population de carrossiers que l’on ne voyait pas jusqu’à présent. D’ailleurs, nous adhérons aujourd’hui à la FFC.

 

Un message à adresser aux visiteurs ?

J’ai cru comprendre que cette édition d’EQUIP AUTO allait être très riche, avec beaucoup d’exposants, des leaders qui reviennent, et je pense globalement qu’il serait dommage que les visiteurs ne prennent pas le temps de profiter du salon, de tout ce qui y est donné à voir et de l’envie qu’à la profession de s’adresser à eux. Il s’agit vraiment du rendez-vous de la profession et dans une période qui n’est pas évidente pour l’Aftermarket, de car-bashing incessant, EQUIP AUTO est une manière de montrer que nous sommes là, tous ensemble, et tous passionnés par notre métier, et de montrer aussi aux jeunes générations qui feront les professionnels de demain que la filière de l’après-vente est ultra dynamique, et pas attentiste !