Le tour du monde en 5 jours

Fidèle à sa réputation de salon international de l’après-vente, le salon EQUIP AUTO 2017 a une nouvelle fois réuni un grand nombre d’exposants venus des quatre coins du monde. Pour les honorer, pas moins de 7 délégations officielles ont fait le déplacement jusqu’au parc de expositions de la Porte de Versailles. Revue de détail. 

Plus que jamais, le cru 2017 d’EQUIP AUTO sera en phase avec son positionnement de Salon international. Et pour cause : 40 nationalités ont répondu cette année à l’appel de la biennale de l’après vente. L’Allemagne, la Belgique, la Chine, la Corée, l’Espagne, les États-Unis, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, le Royaume-Uni, Taïwan, la Tunisie, la Turquie, la Suisse… Des exposants venus du monde entier donc, et qui, pour certains, étaient présents au sein de pavillons dédiés.

En effet, l’édition 2017 d’EQUIP AUTO est forte de 14 pavillons étrangers (Chine, Espagne, Iran, Maroc, Pologne, Russie, Taiwan, Tunisie et Turquie), dont celui des Pays-Bas, organisé par AutomotiveNL, orienté constructeurs et innovation, ainsi qu’une HollandHouse, plutôt destinée au marché après-vente. En tout, un tiers de la surface d’exposition est occupé par des exposants étrangers. Rien d’étonnant, donc, à ce que les délégations étrangères aient été aussi nombreuses durant les 5 jours que dure le salon.

Ainsi, dès mardi, Ismail Hakki Musa, Ambassadeur de Turquie en France rendait visite à ses condisciples. Mercredi, Vincent Mertens de Wilmars, Ambassadeur de Belgique en France et Pieter de Gooijer, Ambassadeur des Pays-Bas en France, honoraient de leur présence officielle les pavillons dédiés à leur pays respectif. Jeudi, c’était au tour au Thomas Lenk, Ministre conseiller et directeur des affaires économiques et financières d’Allemagne de visiter le salon. Vendredi, Abdelaziz Rassâa, Ambassadeur de Tunisie en France honorait le salon de sa présence. Enfin, à l’heure où nous écrivons ces lignes, les visites de Sarvjeet Soodan, Conseiller économique de l’ambassade d’Inde en France et Pietro Vacanti, Premier conseiller économique de l’ambassade d’Italie en France, restent encore à confirmer. Mais ce tour du monde en 5 jours du marché de l’après-vente automobile, lui, reste bien réel.

En partenariat avec: