Jérôme Habsieger, Directeur commercial de Steco Power

« L’avenir de la batterie appartient aux professionnels »

Qu'attendez-vous de cette nouvelle édition d’EQUIP AUTO ?

Nous attendons surtout de la mobilisation de la part de nos distributeurs français et des réparateurs. Nous espérons qu’ils seront d’autant plus au rendez-vous puisque le salon est désormais organisé au cœur de Paris. EQUIP AUTO est l’occasion de voir les clients de nos clients et de montrer les technologies de batteries sur-ampérées et de batteries Start & Stop. Nous sommes un cercle assez restreint à fabriquer ces batteries de haute technicité, d’où l’importance de communiquer dessus.

Quels objectifs de développement commercial avez-vous sur le marché de la batterie ?

Dans la mesure où la marque Steco est dédiée aux distributeurs indépendants, nous sommes toujours en quête de partenaires distributeurs. A ce jour, nous couvrons 70 départements. Nous souhaitons en développer 20 de plus et notre présence sur le salon va nous permettre d’aller à la recherche de nouveaux partenariats. Depuis 2 ans, nous redonnons des couleurs à Steco Power sur le territoire français. Désormais, nous souhaitons développer la zone export en Afrique du Nord, en Espagne, en Italie et en Belgique. Nous étions très présents dans ces pays il y a une dizaine d’années, et nous souhaitons de nouveau y rayonner. Notre objectif est de réaliser 40 % de notre volume global à l’export en 2018. Aujourd’hui, ce chiffre s’établit à moins de 10 %... C’est pourquoi nous ne nous interdisons aucun pays !

Comment vous démarquez-vous face à une concurrence très marquée ?

Notre particularité c’est d’être une marque française qui attache une grande importance aux relations humaines. Notre but, c’est que le lien qui existe entre nous et nos distributeurs soit le plus simple possible, que nous puissions presque travailler à l’ancienne en parlant d’homme à homme. L’humain a encore une part très importante dans le business et le besoin de réactivité, de dynamisme et de service, de la part d’un équipementier se fait toujours autant sentir. D’ailleurs, nous partons du principe que l’avenir de la batterie appartient aux professionnels et que si nous, équipementiers, nous donnons envie à nos distributeurs de parler de la batterie aux réparateurs, alors le pari est gagné.