Hervé Gros, directeur général de la Société des Ingénieurs de l’Automobile (SIA)

« L’automobile fait aujourd’hui une révolution deux fois plus importante qu’en 120 ans d’existence.»

Pouvez-vous nous expliquer, en quelques mots, en quoi consiste l’opération [email protected] ?

Lors du salon EQUIP AUTO nous organisons, le jeudi 19 octobre, la première édition d’un symposium annuel qui sera le rendez-vous de la filière automobile (constructeurs, équipementiers, startups, etc.) avec des élèves des grandes écoles d’ingénieurs et des universités. Nous recevrons à cette occasion 700 à 800 étudiants qui auront ainsi la possibilité de découvrir, d’échanger, de partager avec les dirigeants, managers, entrepreneurs, ingénieurs qui font tous les jours le monde de l’automobile et qui accompagnent sa révolution. Tous ces élèves assisteront à des prises de paroles de directeurs R&D et d’ingénierie chez les grands constructeurs, les équipementiers, les startups, à des présentations de projets innovants, à des retours d’expériences de jeunes ingénieurs qui se sont d’ores et déjà lancés dans la filière automobile…

D’où cette idée vous est-elle venue ?

La SIA est une société qui a été créée en 1927 dans l’objectif d’être un laboratoire d’idées. Nous avons réuni des experts et des ingénieurs français issus de différents domaines d’expertise, autour du futur de l’automobile. Fort de cela, nous nous sommes interrogés sur l’attractivité de la filière. Depuis dix ans, en effet, l’automobile est sortie de la shopping list des étudiants. Or, nous avons aujourd’hui une fenêtre de tir en or. D’abord grâce à des constructeurs comme Renault qui ont fait du véhicule électrique une réalité inéluctable. Ensuite grâce aux perspectives qu’offre le véhicule autonome. Finalement, la révolution que poursuit aujourd’hui la filière est en mesure de correspondre aux attentes de cette nouvelle génération « Cop 21 », soucieuse de protéger la planète et avide de nouvelles technologies. Avec la FIEV, nous nous sommes donc demandés de quelle manière nous pouvions dire à ces étudiants : « Regardez, l’automobile peut correspondre à vos aspirations. Elle est, elle aussi, une filière du futur, structurée, avec des mentalités de startups et des technologies d’avenir en lien avec l’évolution du monde ». C’est ainsi qu’est né le symposium [email protected]

Qu’attendez-vous concrètement de cette opération séduction organisée sur EQUIP AUTO ?

Ce que nous voulons surtout c’est qu’au terme de cette journée, les étudiants en écoles d’ingénieur et en universités, choisissent la filière automobile. Nous sommes aujourd’hui dans une telle dynamique que nous aurons besoin de tout le monde. Concrètement, depuis 3-4 ans et dans les 10 ans à venir, l’automobile fait une révolution deux fois plus importante qu’en 120 ans d’existence. Mais c’est dès à présent que la filière automobile offre des perspectives de métiers nouveaux qui accompagnent cette révolution: de l’intelligence artificielle à l’hybridation, de l’ingénierie système à la simulation numérique, du développement de logiciels à la cyber sécurité, du calcul à la physique des matériaux... D’où l’importance de recruter car il y a et il y aura des aventures exceptionnelles à vivre.

En partenariat avec: