Franck Martin, président de VSF-Vitro Service France

« Les carrossiers qui ont su réagir ont rapidement récupéré une belle activité vitrage »

Nombre de nouvelles technologies sont venues modifier les techniques de l’activité vitrage, laquelle entraîne-t-elle le plus d’enjeux ?

Ce qui change la donne surtout, ce sont les systèmes ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) qui imposent aux garagistes et aux spécialistes du vitrage de s’équiper afin de pouvoir re-calibrer les caméras après un changement de pare-brise. Ces technologies là ne sont plus réservées aux seuls véhicules haut de gamme et, de fait, deviennent légion chez les réparateurs. Les spécialistes du vitrage sont réceptifs à cet état de fait. Les réseaux spécialisés s’équipent pour y répondre. Mais les MRA et les carrossiers, eux, ne sont pas encore assez informés sur les équipements et d’ailleurs, beaucoup ne s’équiperont pas et passeront par des prestataires ou des constructeurs. Nous voyons donc naître de nouveaux métiers comme ces professionnels qui ont le bon équipement de calibrage et se déplacent de garage en garage pour intervenir sur les pare-brise. Les carrossiers qui ont su réagir et s’équiper correctement ont rapidement récupéré une belle activité vitrage…c’est donc le signe que cela est possible. J’ai d’ailleurs en exemple un carrossier dans mon village de 1 200 habitants qui fait 10 à 15 pare-brise par mois !

Quelles nouveautés présentez-vous sur le salon ?

Nous avons décliné notre machine Fitglass pour les poids lourds. Elle permet à un opérateur seul de poser un pare-brise de PL sans effort et à domicile s’il le souhaite. D’autre part, nous officialisons notre rapprochement avec la société Aniel, spécialisée dans la distribution de pièces de carrosserie. Les objectifs de ce partenariat sont multiples : synergies, développement de nos chiffres d’affaires respectifs…nous créons ainsi un petit groupement qui pèse à nous deux 60 millions d’euros de CA. Cela nous permet également de proposer une alternative face aux gros distributeurs présents sur le marché.

Qu’attendez-vous de votre participation à EQUIP AUTO ?

L’idée est de voir le plus de monde possible, y compris nos clients qui ne quittent leurs ateliers que très rarement, et que nous rencontrons ici dans des circonstances plus festives que d’habitude. L’idée est également de développer nos prospects, à la fois pour VSF et pour Aniel.

En partenariat avec: