/Catalogue/Liste-des-exposants 265575 277882 2201890

STOP & GO - DIFAB

STOP & GO - DIFAB - Produits d'entretien pour équipements électriques et électroniques

26 avenue du Général de Gaulle
25460 Etupes
FRANCE

Description

STOP & GO, la gamme complète de lutte contre les martres, fouines et rongeurs qui déteriorent durites, insonorisants et câbles sur les véhicules automobiles.

1 Produit

Communiqués de presse

  • Carton rouge pour la martre

    12 Mai 2017

    Présentation du phénomène d'attaque de martres et fouines De nombreux véhicules, toutes marques confondues, subissent des attaques souvent appelées à tord dégâts de rongeurs. En réalité, dans la grande majorité des cas, il s'agit de dégâts de martres plus connues en France sous le nom de fouines. Ces animaux sont des carnivores. Contrairement à une idée reçue, ils ne sont pas attirés par l'amidon de maïs qui serait contenu dans les durites et dans les gaines électriques. C'est tout simplement leur mode de vie qui est en cause. Les martres sont des animaux solitaires qui marquent leur territoire pour le protéger. C'est ainsi que petit à petit, chaque fouine marque son territoire de chasse, et notamment les véhicules se trouvant sur son passage. Ce marquage ne provoque aucun dégât en soit, mais fait courir le risque de problèmes futurs. Puisque le véhicule étant mobile par nature, il va être amené à stationner sur le territoire d'une autre martre, qui en passant à proximité va sentir les marques olfactives laissées par sa concurrente. Celle-ci va se sentir agressée sur son territoire et va alors vouloir chasser son ennemie en rentrant à son tour dans le compartiment moteur. Sa concurrente ne s'y trouvant pas, elle va mordre partout où elle sent des marques olfactives. Dans le meilleur des cas le véhicule s'en sortira avec l'insonorisant de capot déchiqueté, mais il peut dans certains cas s'agir de durites percées et de câbles arrachés. Les réparations peuvent s'avérer très coûteuses. La première réaction du client est toujours de mettre en cause le constructeur. Il faut donc prouver son innocence, ce qui n'est pas toujours simple pour les réceptionnaires et chefs d'atelier de marques automobiles, surtout en l'absence d'informations sur le phénomène. C'est pourquoi, nous invitons nos clients professionnels à communiquer sur le phénomène avec leur client.

    Télécharger : Communiqués de presse [FR]Télécharger : Communiqués de presse [EN]